L’HISTOIRE

Sortis tout droit d’un polar de Chester Himes: Ed Cercueil et Fossoyeur Jones – les héros de L’Enfant Léopard (prix Renaudot 1999) – reviennent arpenter les rues de Paris. Leur mission: ramener une « noble tête » au corps de son propriétaire! Elle aurait été aperçue à Haarlem. . .

Accumulant les péripéties, et riche de références historiques, comme cette scène où la tête de la princesse de Lamballe est promenée au bout d’une pique, cet album à l’humour décapant se lit aussi au second degré.

L’AUTEUR: DANIEL PICOULY

Né en banlieue parisienne en 1948, Daniel Picouly est le onzième d’une , famille de treize enfants. Ecrivain à l’enthousiasme contagieux, il a longtemps mené de front sa carrière de romancier prolifique avec celle de professeur d’économie dans des lycées de la région parisienne. Capable d’écrire pour tous les genres: roman policier, jeunesse, presse, roman historique…, il connaît le succès public avec son incroyable saga familiale racontée dans des romans comme Fort de l’eau, Le , Champ de personne ou Paulette et Roger, le dernier en date. Ce passionné de la Révolution française l’a tout naturellement choisie pour décor de L’Enfant Léopard, Pr,ix Renaudot 1999. Cette vision décalée du Paris révolutionnaire a rallié tous les suffrages. Il avait déjà exploré cet univers avec Tête de nègre, court roman publié chez Librio en 1998. Grand passionné de football, il a consacré plusieurs ouvrages au ballon rond, dont Le 1er but. Ses nombreux talents ne s’arrêtent pas là puisqu’il se lance enfin dans la bande dessinée. Et c’est lui qui a voulu cette adaptation non conventionnelle de Tête de nègre. Il lui insuffle son langage si particulier, au vocabulaire riche, truffé d’expressions imagées.

LE DESSINATEUR : JÜRG

Digne représentant de la « ligne sombre », en référence à la ligne claire qui fit la notoriété de ses aînés de l’école franco-belge, l’auteur qui se cache sous le pseudonyme de Jürg est un jeune prodige. Son style est unique, entre expressionnisme et dessin animé. Il a démontré son talent pour les adaptations avec ,

l’album A l’ombre des étoiles, pour lequel il à réuni trois nouvelles de Jean-Bernard Pouy. Son impresionnante maîtrise du noir et blanc,; révélée par Noces de chiens, sur un scénario ultra-violent du créateur du Poulpe, a frappé les esprits. Le passage à la couleur marque un tournant décisif dans sa jeune carrière. Son dessin a également mûri, il restitue l’univers très bigarré et populaire de Daniel Picouly. Soit un Paris révolutionnaire avec ses anachronismes tel Haarlem, ce quartier de la capitale qui n’est pas sans rappeler son homologue new-yorkais. C’est un Français vivant en Belgique, Fabrice Lavolley, qui a réalisé la mise en couleur sur ordinateur de cette fresque historico-humoristique.

LE ROMAN: TETE DE NEGRE

Avant de devenir les héros de L’Enfant Léopard, Ed Cercueil et Fossoyeur Jones, les deux enquêteurs inspirés de Chester Himes, ont fait leurs preuves dans ce court roman qui a lui aussi pour cadre la Révolution. Ici, ce n’est pas un enfant à la peau tachetée qui est l’objet de leurs attentions mais une « noble tête » fraîchement coupée qui éveille toutes les convoitises Dans le Paris agité de la Terreur, en 1792, s’engage une course-poursuite. Prétexte, pour l’auteur , à entraîner son lecteur dans un tourbillon d’aventures dignes d’un roman de cape et d’épée. A vec au centre de l’histoire un anachronisme : « Haarlem », no man’s land de la capitale à feu et à sang. Les deux héros au verbe haut devront en découdre avec une kyrielle de personnages aux intentions douteuses pour mener à bien leur mission. Un récit à l ‘humour décapant, truffé de références historiques et à lire parfois au second degré. Du grand Picouly !

DU ROMAN A LA BANDE  DESSlNEE

Parce qu’il a été séduit par un « Petit Meurtres », Daniel Picouly est venu proposer l’adaptation de son roman. Jürg a conquis l’écrivain par son graphisme alliant violence et distanciation. Comme lors de ses précédentes réalisations avec Jean­Bernard Pouy, Jürg a proposé un découpage et des dialogues, retravaillés ensuite par Daniel Picouly.

Cet album en couleur s’impose d’emblée pour inaugurer la nouvelle collection: « Trilogies » d’un nouvel éditeur: Emmanuel Proust Editions.

Quant à Jürg, sa rencontre avec le coloriste Fabrice Lavolley fait des étincelles dans cette histoire vraiment faite pour la mise en couleurs: des rebondissements dignes des grands romans- feuilletons du XIXe siècle. . . la dérision en plus. Les suites s’annoncent inoubliables. D’autant que Daniel Picouly a décidé d’écrire deux scénarios inédits pour conclure cette épopée historique- humoristique.

Scénario et dessin: Jürg

Dialogues d’après son roman: Daniel Picouly Couleur: Fabrice Lavollay

Du grand Picouly !

12,50 €

48 pages en couleur Format: 23 x 31,8 Collection

« Trilogies »