Peut-être ne le saviez vous pas , les tableaux de Van Gogh sont en réalité l’œuvre de Vincent, son chat ! Remarquez que pour sa part, Gauguin doit tout à son perroquet vert prénommé Paul !

 Car Van Gogh (Théodore de son prénom), amateur d’art et peintre amateur, est – de l’avis des experts – totalement nul ! Heureusement son chemin (parsemé de situations qui donneront lieu plus tard à de véritables chefs-d’œuvre peints) croise celui de Vincent, chat de gouttière, véritable fripouille et coureur de jupons invétérés, mais peintre exceptionnel. Devenus inséparables, Vincent et Van Gogh vont vivre des événements inoubliables, quelquefois délicats – compte tenu du caractère instable du félin – mais toujours intenses.  Gradimir Smudja, né en Yougoslavie en 1954 ( un pays qu’il quitte en 1982, pour s’installer en Suisse – où il travaille pour un galeriste d’art –  puis en Italie) joue sur les tableaux (jeu de mots !) de la parodie, de l’hommage et de la fantaisie avec un humour si jubilatoire qu’on vient à regretter que la lecture se termine, une fois la dernière page de l’album Vincent  et Van Gogh tournée.

Du fond de l’œuvre, qui traite de manière fantaisiste du coté mystérieux et irrationnel de la création, à sa forme, ce dessin pictural grâce auquel l’auteur reproduit sans défaut de nombreux tableaux impressionnistes, ce premier album est une grande réussite. LT

Editions Delcourt – Hors Collection – 14,95€