Le début : « J’ai donc un père, une mère, une soeur, un passé… Dieu ! La vie me paraissait plus légère avant… » En croisant la route de la Fiammina, Giacomo C. se découvre un passé, une histoire, dont il ignorait l’existence. Il va être le premier à la battre en duel, mais il lui laissera la vie sauve. Plus que cela même, il ira jusqu’à s’unir charnellement avec elle, pour ensuite lui avouer la terrible vérité : elle est sa demi-soeur. Ensemble, ils partiront sur les traces de leur famille, à la recherche de leur mère… Et Giacomo C. aura même l’opportunité de rencontrer son père durant un court instant… Mais c’était sans compter les émissaires des notables vénitiens qui, coûte que coûte, veulent la peau de la jeune actrice…

Notre avis : Première satisfaction, ce nouvel épisode de Giacomo C., suite directe de La Fiammina, paraît dans des délais très raisonnables et permet aux lecteurs impatients que nous sommes de découvrir enfin la vérité sur l’étrange comédienne tueuse de béllâtres apparue dans l’opus précédent. Seconde satisfaction, la surprise est au rendez-vous et les auteurs en usent avec sensibilité et sans complaisance. Un grand cru de la série qui sans se contenter de révèler les origines de Giacomo C. se double également d’un récit d’aventures superbement maîtrisé. A posséder ! LT