Le début : Niklos Koda prolonge en République tchèque, un flirt entamé en Norvège avec Sonia Dobrovna, une ravissante femme d’affaires. Celle-ci ignore toutefois que l’espion-diplomate connaît la véritable nature de ses activités… Officiellement directrice d’une société d’import-export, Sonia travaille en réalité pour Hali Mirvic, un trafiquant d’armes qui approvisionne les combattants d’une guérilla dont le but est de créer un Etat regroupant les républiques des Balkans. Le rôle de la jeune femme est de blanchir l’argent en le versant sur un compte numéroté à Chypre. Très méfiant, Mirvic change régulièrement le code de ce compte bancaire. Il en communique une partie à Sonia et l’autre, à son homme de confiance Polkow. Tous deux se rencontrent à un moment et un lieu convenus pour composer l’entièreté du numéro de code. Or, voici que Polkow a été tué à son arrivée à Prague! Désormais, seul Mirvic peut livrer à Sonia les chiffres du secret que son adjoint détenait. Ce qui va le forcer à sortir de la clandestinité. C’est en tout cas ce qu’espère Koda dont la mission est de le coincer. Mais, l’objectif des assassins de Polkow est maintenant d’arracher à Sonia, les chiffres du code qui leur manquent. Ils vont dès lors tenter de soudoyer Koda, son nouvel amant, en utilisant les imparables pouvoirs de séduction de son ex-maîtresse, la belle espionne Valentina Souleva…

Notre avis : Jean Dufaux, qui aime utiliser le temps pour donner du corps à ses séries, distille habilement – on le voit bien dans Jessica Blandy, Giacomo C. ou encore Rapaces, pour ne citer qu’eux – et au fil de leurs épisodes, quelques informations clés sur ses personnages. Niklos Koda n’échappe pas à la règle. La série, avec ce quatrième épisode, gagne en épaisseur. L’histoire, très intrigante et dont ce premier volet, sur les deux que comptera ce nouveau récit, se termine sur un coup de théâtre, est subtilement construite. Quant à Olivier Grenson, de plus en plus à l’aise dans l’illustration des villes et des femmes , il prend visiblement plaisir à poursuivre les aventures de son play-boy espion. Nickel !

Le Lombard – Collection troisième vague – 9,45€