Le début : Le démon qui poursuit Quinn commence à livrer les secrets de son origine : voyageant de corps en corps par transfusion sanguine, il est d’abord réapparu en écosse en 1832. S’emparant de l’esprit d’un pauvre bougre battu par sa mère, il réussit à atteindre Londres sous les traits du professeur Laney. Lorsque Quinn s’enfuit vers l’Amérique après avoir poignardé Laney, il ne se doute pas que le  jeune médecin voyageant à ses côtés n’est autre que 1000 visages.  L’entité démoniaque va infiltrer le milieu médical universitaire de Baltimore pour accroître le nombre de ses victimes, animales ou humaines, qui seront autant d’observateurs dévoués à sa toute puissance. Il ne cesse de surveiller Quinn dans son exil désespéré. C’est la rencontre de celui-ci avec le jeune Billy qui va précipiter le destin du jeune chirurgien anglais.

Notre avis : Passionnant et effrayant, ce second volume de Mille Visage nous entraîne dans le sillage du démon, entre naissance et évolution. Le récit est d’autant plus troublant qu’il associe la progression de la « bête » avec les évolutions de la médecine, usant du symbolisme de la vieille crainte humaine face à tout ce qui touche au progrès. La mécanique narrative parfaitement huilée associée à la lisibilité maîtrisé du trait réaliste de Marc Malès ne font que renforcer le plaisir que procure la lecture de cet album.

Les Humanoïdes Associés – 12,35€