Le début ? : Vera est de retour en  France. Elle vient de passer plusieurs mois en Afrique comme infirmière de la Croix Rouge. Envoyée dans la région des grands lacs, elle a été plongée dans l’un des plus grands génocides du XXe siècle, celui du Rwanda, où plus de 800 000 personnes furent massacrés en quelques semaines. Epuisée, Vera rentre sur Paris alors qu’elle vient d’apprendre le décès de son père, Jakob Mikaïlov, un  violoniste Tzigane renommé. C’est en se rendant sur la tombe de son père que Vera rencontre un vieux Tzigane qui connaissait Jakob. Il propose à la jeune femme de venir le voir chez lui et Vera se rend dans son campement en banlieue parisienne. Les Tziganes lui dévoilent l’existence d’un frère jumeau, Kolya. Mais en fouillant dans les affaires de Jakob, Vera trouve une lettre envoyée huit ans plus tôt de Polynésie : un certain Jean-René Isnard annonce la venue de Kolya en Europe ! Il était alors vivant et son père le savait ! Vera décide d’embarquer immédiatement pour Papeete afin de retrouver les traces de son frère…

Notre avis :Voilà un album autant déroutant qu’intriguant. Si le début de l’histoire semble nous embarquer vers une série dédiée aux catastrophes humanitaires, compte tenu du développement apporté à cette partie du récit, il n’en est en fait rien. La suite se révèle être plus la quête d’une identité personnelle qu’un dévouement altruiste. Nous ne sommes peut-être pas au bout de nos surprises. Finalement, une aventure réaliste prenante dont on attend la suite avec impatience …

Les Humanoïdes Associés – 12,35€