Avec 31.000 visiteurs, Paris BD 2002 est loin de la fréquentation escomptée d’avant-salon que les organisateurs avaient estimé entre 50.000 et 60.000, présentant ces chiffres comme tout à fait admissibles pour une manifestation de cet ordre.

Il faut néanmoins rappeler les conditions délicates dans lesquelles s’est préparé ce premier salon pour analyser objectivement la situation : manifestation montée en moins de quatre mois, offre éditoriale variée mais non exhaustive, concurrence de la coupe du monde de football (ça n’arrive que tous les quatre ans !) ou de Rolland Garros …

Les organisateurs se montrent donc finalement satisfaits de ce premier bilan qu’il jugent encourageant et prennent date avec les amateurs pour une seconde édition qui verra le jour en juin 2003. Pour ce futur salon, il est d’ores et déjà annoncé une modification des jours et horaires d’ouverture pour optimiser la venue du public.

Souhaitons donc bon courage à Bertrand Morisset et son équipe et gageons que l’expérience de ce premier salon, qui offrait de nombreuses expositions, dédicaces et autres événements (forum, vente aux enchères), associée  à la venue des éditeurs en plus grand nombre et aux quelques réajustements nécessaires lui permettrront de réussir ce pari(s BD) audacieux.