Nous sommes en 1960. Retourné en Algérie pour les obsèques de son père, le père de Mahmoud Slimani en revient avec sa mère, Mémé d’Arménie.

Mamhoud découvre progressivement que sa grand mère est chrétienne. Ainsi, pour la première fois, la famille Slimani fête Noël. Le jeune garçon, qui ne connait rien de la vieille dame auréolée d’un douloureux mystère, va découvrir, jour après jour, la tragédie d’un peuple et de sa famille.

Abordant le drame arménien en toile de fond, avec beaucoup de délicatesse et de retenue, Farid Boudjellal poursuit l’évocation de la vie quotidienne de Mamhoud et de sa famille avec humour et tendresse.

Un album qui ne laisse pas indifférent.