Didier parvient à déchiffrer les carnets de Francis Marlane. Il apprend l’existence d’un triangle, en Champagne, dont deux des pointes seraient Jean le Baptiste et Jean l’Evangéliste, les deux saints patrons des francs-maçons. Mais il ne sait pas encore quelle est la troisième pointe. Il part alors en Champagne, sur les traces de Francis, et petit à petit, en enquêtant, il approche de la Lumière…
Au Vatican, Monseigneur de Guillio presse les Gardiens du Sang d’en finir avec cette affaire afin d’étouffer définitivement l’infâme mensonge de l’Eglise.
Nous nous rapprochons doucement du dénouement de cette terrible aventure, certaines zones d’ombres commencent à s’éclaircir, mais l’étau continue de se resserrer autour de Didier Mosèle.
Le « flash-back » de cet épisode, « Des Templiers à Torquemada », est réalisé par André Juillard, qui signe déjà toutes les couvertures de la série.

Ce nouvel opus de l’extraordinaire saga mystico-politique de Didier Convard fait avancer progressivement les différents protagonistes vers la solution de l’énigme centrale. Le tout est dynamique et ne manque pas de suspense, même si on se prend  à regretter une légère baisse de régime, trop exigeants que nous ommes devenus, au vu des précédents tome de la série. Editions Glénat, collection Grafica, 10,99€