Le digne président… du festival d’Angoulème 2002, Martin Veyron, vient de nous gratifier d’un très plaisant album de dessins choisis que publie Albin Michel sous le nom inattendu de (Sic). Pour donner le ton, l’éditeur interroge les lecteurs en 2eme de couverture : « Martin Veyron a reçu le Grand Prix de la Ville d’Angoulème pour ses  bandes dessinées. Qu’est-ce qu’on pourrait bien lui donner pour ses dessins de presse ? ». Réfléchissez bien, pour notre part c’est fait : son humour mérite toute notre admiration et des ventes époustouflantes ! La balle est dans votre camp.