Tintin n’est plus le seul personnage à être à l’honneur, aussi retrouverons-nous une planche de Spirou et Fantasio  (planche 32 de l’épisode Le Prisonnier du Bouddha) estimée 220.000 francs français (personne n’a oublié la planche du Nid des marsupilamis adjugée à 1 million de francs !) et de très beaux dessins d’Edgar-Pierre Jacobs (Blake, Mortimer, Olrik et Sharkey), Adamov,  Blanc-Dumont , Floc’h, Forest, Fournier, Giraud, Godard, Greg, Hermann, Jijé, Juillard, Lacroix, Loisel, Malik, Martin, Tillieux, Peyo, Paape, Schuitten, Seron, Swolf, Tibet, Uderzo, Vance, Weinberg, Will etc. dans l’ensemble de très beaux dessins et planches originales qui feront rêver les amateurs !

Hergé sera aussi présent par le biais de divers dessins, tout particulièrement à travers une couverture du Petit XXeme (du 30/12/1937) estimée à 110.000 francs et d’une toile dans laquelle « se résume une influence de Miro, Klee, Poliakoff etc », une des 37 toiles peintes par Hergé – dont seules deux manquent à la Fondation – estimée à 150.000 francs.

D’autre part, de nombreux albums seront proposés à la vente, principalement des albums Tintin noir et blanc, couleurs et divers tirages de têtes, mais aussi de superbes éditions originales de Buck Danny et de Gaston.

Fait par ailleurs remarquable, le catalogue ne propose aucune reproduction de dessins de Hergé : « le litige qui nous oppose à ce jour aux ayants-droit de la succession Hergé, nous empêche à notre grand regret de reproduire les œuvres d’hergé qui seront mises en vente. » Toutefois, les amateurs pourront-ils les voir à l’étude à partir du 5 novembre, et cela jusqu’au 24 novembre.