News

Parfois au regret de Lefranc lors de son périple, il ne s’agit pas d’un voyage touristique mais d’une quête : celle de retrouver son fils, disparu alors qu’il faisait des croquis des temples Khmers et après avoir reçus des menaces…

Avant tout, il faut souligner le remplacement de Gilles Chaillet par Christophe Simon, déjà collaborateur de Jacques Martin pour la série Orion. La reprise peut-être qualifiée d’honorable, seuls les spécialistes se rendront sans doute compte du changement de dessinateur, et, disons-le, le « repreneur » devrait être en mesure d’évoluer bénéfiquement dans l’avenir.

Le scénario est, lui, moins convainquant. Certes nous retrouvons toutes les caractéristiques aventureuses de la série mais de façon moins séduisante que dans la plupart des anciens albums. Désormais, le rôle joué par Axel Borg de demi-méchant laisse quelques regrets… Dans cet esprit, il nous semble que si le méchant, à l’instar d’Olrik (n’oublions pas que Axel Borg en est la réplique parfaite), doit, pour séduire le lecteur, faire preuve de courage et mouiller sa chemise (comme le disait Van Hamme lors de la conférence de presse pour le lancement de Blake et Mortimer), il se doit aussi d’être réellement un sale type !

Pour conclure, si le dessin et la documentation reste largement au niveau le rythme n’y est pas… Précisons toutefois que les fans de Lefranc devraient s’y retrouver quand même !

Les Editions Casterman ont, par ailleurs créé un site internet dans lequel il est possible de retrouver l’univers de Jacques Martin :

www.casterman.com/jacquesmartin  , vous y trouverez un concours pouvant vous conduire au Cambodge, en ligne jusqu’au 1er octobre 2001 : « Sur les traces de Guy Lefranc »

Les Aventures de Lefranc n°14, La Colonne par Jacques Martin (scénario) et Christophe Simon (dessin), Casterman (56 FF – 344 FB – 8,54 euros)