Tout avait donc commencé avec la publication en 1994 de On est passé à coté du bonheur et s’achève donc aujourd’hui. Remember, Jean-Marc Reiser nous a quitté le 5 novembre 1983, laissant en plan une carrière pourtant déjà très riche mais qui promettait encore de bonnes tranches de rigolade…

Dans cet album, comme d’habitude tout y passe : sociologie, fantasmes, écologie, drames humains… en quelque sorte la synthèse de l’esprit Reiser résumé en une centaine de pages (n’oublions pas en particulier plusieurs gags inédits de Gros Dégueulasse qui resteront, encore pour longtemps sans doute, des délices tout à fait immondes).

Comme nous l’explique avec justesse l’éditeur : « un livre indispensable, d’autant plus qu’il n’y en aura plus après… ! »