Little Annie Fanny

 

Etats-Unis (1962) Harvey Kurtzman

 

Playboy

 

Créée par Harvey Kurtzman et par le dessinateur Will Eider et réalisée par la suite par d’autres auteurs, Little Annie Fanny est une divertissante parodie à la manière de Mad, de la larmoyante Little OrphanAnnie et toutes les occasions sont bonnes pour montrer ses atouts. La jeune Little Annie Fanny, blonde, très jolie et provocante, on ne peut plus naïve et pas du tout malicieuse malgré sa sexualité débordante, est un peu le symbole de la femme aimée par les étudiants américains; du, moins par les lecteurs de Playboy, où elle fut publiée la première fois en octobre 1962. A ses côtés, on retrouve son parrain Sugardaddy Bigbucks ou son amie Solly Brass. Les histoires sont aussi un prétexte pour critiquer le monde des années soixante, qu’il s’agisse du mouvement féministe ou du Ku Klux Klan, en caricaturant les personnages de la vie politique et culturelle américaine.

 

KURTZMAN, Harvey

 

Etats-Unis (1924-1993)

 

Né le 3 octobre 1924 à New York et après avoir fréquenté la Hight School of Music and Art et la Cooper Union, Harvey Kurtzman commence à publier en 1943 dans Magno et Unknown. Peu après, il crée les sujets et les dessins de Black Venus et Silver Linings, B.D. qui auront un certain succès. En 1950, il travaille pour E.C., pour lequel il écrit et dessine des histoires de science-fiction et de guerre pour quelques comic books, dont il est aussi le directeur: New Trend, Two Fisted Tales, Frontline Combat. En novembre 1952, il fonde Mad, la revue satirico-humoristique qui a le plus de succès dans le monde. En 1965, après en avoir écrit les textes, découvert des auteurs et mis en place le graphisme de la revue: il l’abandonne pour créer d’autres revues, Trump, Humbung, Help !, toujours très appréciées par la critique, mais ayant peu de succès économique. En 1962, en collaboration avec Jack EIder, il crée Little Annie Fanny, longtemps publiée dans le magazine Playboy, certainement la plus célèbre bande dessinée érotico-humoristique jamais produite. Atteint de la maladie de Parkinson, il abandonne le dessin et se consacre à l’enseignement à la School of Visual Arts de New York. Il meurt le 21 février 1993 à Mount Vernon (N.Y.).