En attendant l’événement, un certain nombre de supports magazines s’attachent l’image du personnage créé il y a 42 ans par René Goscinny et Albert Uderzo. Avec, supposons-le, la bienveillance des éditions Albert-René (et celle d’Hachette, éditrice du fond de catalogue et distributrice des titres, évidemment) car, si le champion toutes catégories confondues des ventes de livres en France est toujours aussi attractif, ne vend pas 3 millions d ?exemplaires (en premier tirage) qui veut !

Illustrée par un dessin inédit d’Uderzo montrant Astérix, Obélix et Idéfix songeurs face à deux charmantes gauloises indiquant chacune une urne en bois annotées l’une d’un « votez-ici ! » et  l’autre d’un « Non ! Votez là ! », la couverture du Figaro Magazine, daté du 3 mars 2001, titre sur « Astérix et la politique ». Le supplément hebdomadaire du quotidien d’informations ouvre pour l’occasion, à une semaine des élections municipales françaises,  ses pages intérieures à Henri Amouroux, André Santini, Michel Rocard, Anne Goscinny et Albert Uderzo, pour évoquer le sujet de la politique en liaison avec Astérix, ce dont chacun se charge, selon son expérience, avec élégance, humour, subtilité et émotion.

Qui n’en rêverait pas ! Ca m’intéresse de mars 2001 fête son vingtième anniversaire avec Astérix comme invité surprise. Au fil des pages, quelques dessins et strips d’Albert Uderzo (dont certains inédits) illustrent les articles du magazine.

On ne se refait pas ! Le magazine économique Capital n°114 de mars 2001, rappelle pour sa part à ses lecteurs qu’Astérix est également un business et leur livre les dessous du dernier opus à paraître et les coulisses « astronomix » du lancement de ce  31ème album.