Bonjour Petit Père Noël, scénario Lewis Trondheim, dessin Thierry Robin, éditions Dupuis
Un an après sa parution dans l’hebdomadaire belge Spirou, le « Petit Père Noël » de Lewis Trondheim (scénario) et Thierry Robin (dessin) est enfin publié en album (Dupuis), ce qui ne manquera pas de réjouir petits et grands, à l’approche de la grande distribution annuelle des cadeaux.
Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes de la banquise hivernale : Plumeau, en bon majordome, s’occupait du Père Noël, les facteurs des neiges livraient le courrier des enfants, les diablutins préparaient les cadeaux avec l’aide de Yéyé le Yéti à l’emballage. Seul le serpent des neiges rompait cette harmonie en effrayant de temps en temps tout ce petit monde.
Jusqu’au jour où le carburant servant à alimenter les machines fabriquant les jouets vint à manquer …
On s’en doute, le petit Père Noël arriva à rétablir la situation
« Quel fraîcheur ! » est sans aucun doute la première réflexion qu’on peut se faire en tournant la dernière page de ce premier tome du Petit Père Noël, bande dessinée uniquement composée de cases muettes, sans aucun dialogue.
Quel fraîcheur et quel talent ! Car si on imagine aisément que les deux auteurs connaissent les codes de réalisation d’une BD muette pour en avoir déjà testé le genre (Thierry Robin a publié « La Teigne » aux Humanoïdes Associés et Lewis Trondheim « La Mouche » aux éditions du Seuil), ils ont ici réussi une véritable prouesse technique. Car cette fois ils frappent encore plus fort en s’adressant à un public jeune et exigeant : pour que la BD reste claire et compréhensible aux enfants à partir de 4 ans, chaque case comporte une action immédiatement lisible. Les cases sont vivantes et variées, mais pour autant la lecture entre cases reste fluide.
Bien sûr, « Bonjour, Petit Père Noël » est plutôt destiné aux plus jeunes. Mais leurs aînés se réjouiront du côté candide et apprécieront comme il se doit les maîtrises narratives et graphiques de deux auteurs plutôt habitués à un public d’adultes.
Les amateurs de Spirou noteront avec pertinence que Petit Père Noël ne leur est pas inconnu, « Bonjour, Petit Père Noël »ayant été prépublié dans Spirou il y a déjà un an, (un premier tome qui a par ailleurs déjà été récompensé, en recevant le Soleil d’Or Jeunesse au dernier festival de Solliès-Ville en août dernier, avant même sa parution en album !).
Peut-être apprendront-ils cependant que le personnage du Petit Père Noël n’est pourtant pas né le 17 novembre 1999 dans Spirou, mais en janvier 1993 lorsque Thierry Robin créa une série de douze timbres pour La Poste française.
Et c’est Lewis Trondheim qui eut l’idée d’en faire le personnage principal d’une nouvelle série.
Car l’histoire ne s’arrête pas là, et Petit Père Noël reviendra en album l’an prochain pour « Joyeux Halloween, petit Père Noël », mais pour les impatients, n’attendez pas : SPIROU prépublie (depuis le numéro 3264 du 01/11/00) actuellement ce second volume.
D’ici-là, à vos cadeaux de Noël !
Petite information supplémentaire pour les passionnés (et ils sont nombreux si l’on en croit le premier tirage annoncé de « Bonjour, petit Père Noël » à 63 500 exemplaires !) 2 villes françaises, Metz et Besançon, accueillent du 25 Novembre au 31 Décembre un spectacle de 12 chalets reconstituant différentes scènes de ce premier album. Cette animation a lieu cette année au cœur de leurs marchés de Noël, avant d’être confiée à d’autres municipalités l’an prochain.